comédien . chanteur . auteur . metteur en scène

Comment survivre à un rêve d’enfant trop grand ?

A une histoire d’amour qui rate ? A un short beaucoup trop court ?

Et puis comment devient-on un garçon, et qui chante en plus ?

Autant de questions futiles et essentielles auxquelles notre héros tente de trouver des réponses. Entre pépites oubliées et créations récentes, entre rires (beaucoup) et larmes (une ou deux), il partage avec fantaisie chansons, textes drôles, tendres et émouvants. Il nous raconte souvenirs, rêves grandioses et cuisantes déceptions qui ont marqué son étonnant parcours pour arriver jusqu’à nous…
"Sur des airs de Broadway,… ce quadra séduisant et drôle occupe la scène avec un one-man-show jubilatoire d'une heure 10, entre humour et tendresse" Le Parisien

EXTRAITS DE PRESSE

Télérama Sortir/ télérama.fr | Publié le 28/01/2016
"Avec beaucoup d'autodérision, flanqué de sa queue de pie et accompagné de son complice Yves Meierhans au piano, Flannan Obé nous raconte comment depuis l'enfance, il rêve de devenir Gene Kelly, puis Liza Minnelli. Un spectacle de cabaret humoristique et vocal qui instaure l'ambiance par son ton confident et ses jeux de mots cocasses."
L'Echo républicain | Edition du 21 février 2016
"Flannan Obé est le nouveau phénomène de la scène. son spectacle… est irrésistible de drôlerie, de fantaisie et d'émotion."
Figaroscope | Paru le 27 janvier 2016 - Jean-Luc Jeener
"Il a bien du talant Flannan Obé! Accompagné d'un pianiste complice et, lui aussi, talentueux, il nous raconte sa vie tout en chantant des petites ritournelles de sa composition. C'est vraiment plaisant, d'autant qu'il fait vraiment semblant de ne pas se prendre au sérieux!… Il pourrait faire n'importe quoi! Il donne l'impression que chacun va le suivre au bout du monde…. Le spectacle plaira à toute la famille et aux amis."
L'Onde Bleue | 25 janvier 2016 - Safia Boudant
"Ce spectacle d'une grande maîtrise et d'une grande richesse dramatique et musicale est inclassable Un véritable Ovni dans le milieu des arts et de la scène… mais un plaisir certain à découvrir.
Ce talentueux artiste comédien-chanteur-danseur, auteur à la plume assurée nous interpelle avec sensibilité et impertinence… D'emblée cette plongée autobiographique dans son univers nous séduit tant le charisme de l'acteur est puissant, sa voix de baryton ténorisant magnétique au physique agréable et si expressif qu'on pense de suite à un mime.
Elégance de l'artiste, finesse du propos, maîtrise du Show à la Broadway, Flannan Obé sait nous amener là ou il veut, ce , pour notre grand bonheur.
Les spectateurs sont conquis… Ce show si particulier plait à tous et c'est une ovation méritée faite à l'artiste ce soir là tant la performance est belle… et bien là…
Ce seul en scène… ravira chacun de vous et vous amusera beaucoup."
Marie France | Edition du 05 février 2016 - Clara Crochemore
"Il chante, il danse, il nous fait rire… Ce n'est pas une libellule, mais Flannan Obé, un artiste cabotin et charismatique. Son spectacle est un enchaînement de chansons-sketches, fourmillant de jeux de mots qu'il distille avec malice… Il tourne tout et tout le monde en dérision, à commencer par lui-même. On aime quand il se moque des comédies musicales qu'il caricature génialement.
Le plus: l'artiste réussit à tout dire, du plus honteux au plus graveleux avec une finesse incroyable."
Le Monde.fr | Publié le 30/01/2016
"Le jeune homme qui sait tout faire, danser, chanter avec sa superbe voix de baryton, assume à la fois son élégance innée et ses extravagances… Quelle désinvolture vraiment insensée! Flannan Obé peut tout se permettre, en faire des caisses comme il dit, il a la passion du jeu, de l'improvisation…
Accompagné du talentueux pianiste et compositeur Yves Meierhans, bien d'avantage qu'un ange qui passe, Flannan Obé s'approprie le chant de cigales en grand rêveur parmi toutes ces fleurs que lui offrent la danse, la poésie, le chant, toutes intemporelles. Il ne faut pas manquer ce poète saltimbanque sur scène, il est ébouriffant"
France Catholique | Publié le 12/02/2016 par Pierre François
"Moment rare. Dire qu'on n'a pas de mot pour rendre compte d'un spectacle rend surtout compte de la vanité qu'il y a à vouloir tout mettre en verbe, au risque de verbiage. C'est ce qui se passe avec Je ne suis pas une libellule. Flannan Obé y raconte sa vie, certes, mais fait surtout sourire et rire à force de se décrire comme vieux jeu. Il raconte, chante aussi -beaucoup, c'est un spectacle musical qui inventorie différents genres de music-hall-, et danse… Tout cela donne un cocktail parfaitement équilibré."
Le Croix | Edition du 27-28 février 2016
"Évadé de Broadway, Flannan Obé chante et danse la vie… Sa belle voix de baryton, accompagnée au piano par Yves Meierhans, nous entraîne avec allégresse dans son univers… On rit de lui, de nous, de tout, parfois aux larmes! Des ailes de libellules semblent même nous pousser en sortant…"
Le Parisien | Publié le 21/01/2016
"Sur des airs de Broadway,… ce quadra séduisant et drôle occupe la scène du Sentier Des Halles avec un one-man-show jubilatoire d'une heure 10, entre humour et tendresse"
Regard En Coulisse | Publié le 29 janvier 2016 - Gilles taillefer
"…On ne présente plus Flannan Obé et pourtant, on n'en finit pas de le découvrir!… On pourrait ajouter: de la maîtrise vocale, le sens de la scène et de la réplique qui fait mouche, un indéniable charisme, beaucoup d'autodérision, un certain raffinement dans l'art de composer des paroles tragi-comiques, et ce qu'il faut de grimaces et de déhanchements… au point qu'il se demande s'il n'en fait pas des caisses en se dissimulant derrière un joli masque. La réponse est donnée par le public qui admire chaque inflexion de sa voix, rit à chaque bon mot, jubile à chaque clownerie, se laisse toucher par tant de générosité et en redemande."
Groggy's Delight | PJanvier 2016
"…Le spectacle tient du cabaret humoristique par ses intermèdes parlés qui, non sans autodérision et avec une bienvenue interactivité avec le public, lève le voile sur sa vocation artistique, son irrésistible attrait pour les spotlights et la comédie musicale à l'américaine, et cette fameuse histoire de libellule, et du récital avec essentiellement un répertoire sur mesure de chansons originales dont il a écrit les paroles mises en musique par Yves Meierhans.
il chante, danse, s'amuse de ses rêves et de ses états d'âme et virevolte, avec le même brio vocal, de la chanson fantaisiste avec rime en "ouille" à la chanson réaliste "Oscar et Irma" composée par son papa, le comédien Jean Obé, et du swing à la chanson sentimentale dans laquelle amour rime avec toujours.
Impossible de résister au charme de celui qui chante "je suis le petite jeune homme que vous cherchez" et d'un spectacle empathique rondement mené par un duo de belle connivence. "
Reg'Arts | Publié le 29/01/2016 - Nicole Bourbon
"Avec ses allures d'éternel jeune premier, sa grâce naturelle et son élégance, revoilà sur scène Flannan Obé… Vous aurez pu prendre la mesure de ses talents pendant plus d'une heure où, en gilet, queue de pie et souliers vernis, il chante - superbe voix de baryton-martin-, danse -comme à Broadway- et joue la comédie -avec une aisance stupéfiante-. Le tout sur des textes qu'il a lui-même écrits! De bonnes fées ont du assurément se pencher sur son berceau!
C'est drôle, léger et tendre. Ce n'est peut-être pas dans l'air du temps mais c'est au-dessus des mode."
WebThéâtre | 30/01/2016 - Gilles Costaz
"Pourquoi Flannan Obé proclame-t-il: "je ne suis pas une libellule" alors qu'il est manifestement une libellule du music-hall, un personnage qui vole, danse et chante?.. Soutenu par les étincelles rythmiques d'Yves Meierhans, il vous embarque comme s'il était à lui seul une troupe de boys rompus aux acrobaties de l'humour swingué et du déhanchement harmonieux. Pour rendre aux maîtres et au genre du music-hall un tel hommage, il faut être un singulier personnage, dont l'âme et la technique connaissent déjà quelques secrets des étoiles."
Opérette Théâtre musical | Février 2016 - Bernard Gray
"Chanteur-danseur-comédien passant avec un égal bonheur de l'opérette à la comédie musical, Flannan Obé ” se fait son show". Avec son physique de garçon bien sage dans son queue de pie ajusté, sourire en coin et le regard malicieux, il nous raconte avec autodérision, son histoire d'enfant de la balle… Le spectacle est jubilatoire, le charisme de Flannan Obé faisant le reste…"
Annie All Music | Publié le 20/01/2016 - Annie Grandjanin
"Il en fait parfois des caisses, comme il le confesse dans une chanson, mais l'exubérant Flannan Obé possède incontestablement le sens de le scène et une jolie voix de baryton."
Politique Magazine | Edition de février 2016
"Enchaînant chansons populaires, caricatures, pantomimes et danses, il recrée ce long chemin musical et chorégraphique qui prend ses origines dans les gesticulations comiques de Valentin Le Désossé pour aboutir aux pas syncopés et gracieux de Fred Astaire. Doué d'une vois profonde, il ponctue son spectacle de chansons accompagnées avec humour par un pianiste facétieux et complice… L'ensemble du spectacle se révèle percutant."
Week | Edition de février 2016
"… l'artiste nous fait part de ses aventures à travers des chansons (créations originales ou non) dans un univers de music-hall des années 30, accompagné par un talentueux pianiste. Un spectacle fantaisiste, chantant et dansant, à découvrir…"
Holybuzz | Paru le 18/01/2016 - par Pierre François
"Allez-voir Flannan Obé, il la tient, en ce moment, sa scène ! Et les mots sont pâles pour exprimer le régal de le voir jouer, chanter, et danser tout seul pendant 1 h 10 de présence éblouissante. Imaginez le garçon le plus sexy de la planète, le plus beau, le plus drôle, le plus élégant (queue de pie, ça nous change du débraillé) … Non, il ne vous fera pas ricaner, avec son drôle de spectacle inédit, mais sourire tout au long d’une extase toute particulière. Il se défie du temps et des modes. Il est totalement « in » !
Le thème n’est pas neuf, mais c’est trop bien tourné! Il a la grâce, celui-là ! Ne le perdez-pas de vue… ni d’oreille! Il a, en effet, une très belle voix de baryton-martin qu’il manie en tous sens avec maestria. Flannan Obé est l’auteur de son spectacle, avec la bienveillante et talentueuse complicité de son pianiste, Yves Meierhans, compositeur des chansons, et la subtile mise en scène chorégraphique de Jean-Marc Hoolbecq."

*

«J'ai écris "Je ne suis pas une libellule" en partant du constat que tout ce qui me définit aujourd'hui
en tant qu'artiste était déjà en moi quand j'étais enfant.
J'y ai mis beaucoup de mon intimité pour que cela puisse parler à l'intime des spectateurs...
et quoi de plus commun que les rêves de gloire et le sentiment d'échec !»